LE ROI LEAR-PROLOGUE, Théâtre Dakh et Dakha Brakha, mise en scène Vlad Troitskyi (Ukhraine), le Monfort, 5 décembre

 En coproduction avec le Théâtre de Vidy-Lausanne.
Vlad Troitskyi formé au GITIS de Moscou a fondé à Kiev en 1994 le Théâtre Dakh,  ce qui signifie toit en ukrainien car il avait commencé à jouer sur les toits d’immeubles. À l’écart du théâtre institutionnel, il a fini par s’imposer dans un lieu de 60 places à la périphérie de la ville. En 2004, il crée un « ethno-chaos band », Dakhabrakha, aux sonorités métissées. Il joue au Monfort en partenariat avec le Théâtre de la Ville, ce prologue au Roi Lear, très librement inspiré de Shakespeare, c’est le moins qu’on puisse dire !
Le Roi Lear- prologue, c’est un étrange oratorio musical en deux parties, avec un orchestre de 4 musiciens qu’on distingue dans la pénombre au dessus du plateau. Une succession d’images fortes inondées de flots de musiques étranges, au sein desquelles on peine à retrouver la moindre trace des personnages du Roi Lear, au moins dans la première partie. La deuxième est plus longue, on peut retrouver des traces de Goneril, Réjane et Cordelia en cherchant bien…Mais peu importe, on peut se laisser emporter par les musiques et la débauche de tableaux plus singuliers les uns que les autres brossées avec énergie par une vraie troupe de 18 comédiens musiciens, ce qui est devenu bien rare en France.
Théâtre Monfort jusqu’au 7 décembre
Au Théâtre de la Ville Vïï le Roi Terre inspiré de Gogol, du 10 au 14 décembre, tél : 01 42 74 22 77

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s