MA MARSEILLAISE de Darina Al Joundi, mise en scène Alain Timar, Théâtre La Bruyère, 22 janvier

Darina Al Joundi est une femme libre, une grande actrice découverte en 2008 dans Le jour où Nina Simone s’est arrêtée de chanter, vue trois fois avec le même délice dans différents théâtres. Elle y contait son chemin initiatique à la mort de son père, sa révolte folle, sa fuite à travers le théâtre, les mariages ratés, la drogue, la prison.
Alain Timar qui l’avait mise en scène au Théâtre des Halles pendant le festival d’Avignon 2008-Nina Simone a été représenté plusieurs centaines de fois depuis- a su l’accompagner subtilement dans Ma Marseillaise au Théâtre La Bruyère. Darina Al Joundi, toujours seule en scène raconte son échec pour affirmer son parcours d’actrice au Liban, comme celui d’une vie privée choisie. Quatre mariages, quatre divorces, on ne peut vivre en couple sans être mariée dans les pays musulmans ! Darina décide donc d’émigrer, plusieurs essais manqués, on gèle au Québec, en Amérique, elle qui aime se promener seule dans les rues, ce qui est impossible dans son pays, ne trouve que du béton et ne peut pas fumer. « New-York, c’est Beyrouth Béton! ». Elle décide donc d’émigrer en France, et coûte que coûte parcourir soigneusement le chemin initiatique de la naturalisation. Et là, face à l’administration française, c’est un cauchemar renouvelé.
Sur un plateau nu, Darina évolue entre cinq écrans blancs qu’elle manipule et finit par déchirer au moment où on lui refuse pour la énième fois cette naturalisation tellement attendue. Elle n’est pourtant pas SDF, « sans difficultés financières » car elle a une belle carrière artistique derrière elle. « Pute » ce nom dont elle a été traitée si souvent dans son pays, « c’est un titre qui devrait être considéré comme un honneur ! » Encore un peu tendue en ce soir de première, Darina Al Joundi a réalisé avec Alain Timar un bijou théâtral subtil.

Théâtre La Bruyère du mardi au samedi à 21 h, location 01 48 74 76 99, métro Saint Georges
Le texte du spectacle a été édité par l’Avant Scène théâtre. Darina annonce en NB qu’à l’âge de 45 ans, enfin naturalisée, elle va pouvoir voter pour les prochaines élections.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s