LES JEUNES FILLES

De Ludmilla Oulitskaïa, mise en scène Olga Agapova
Ces jeune filles qui avaient une dizaine d’années dans les années 50 fêtent sagement Noël autour d’un goûter préparé par leur amie qui décore le sapin de Noël et leur distribue les petits cadeaux. Elles sont 14 qui débarquent avec des jupettes et des noeuds blancs dans les cheveux. On les voit plus tard se préparer à faire leur serment de pionnières et jurer fidélité au camarade Staline. Puis elles sont adultes et leur transformation est étonnante. L’une d’entre elles, la mauvaise élève de la classe, bonne comédienne au demeurant, conduit le récit. C’est la seule surprise de ce spectacle mal sonorisé avec des projections décalées, proche d’un amateurisme pas vraiment exaltant. Pour qui avait pu découvrir le Théâtre de la Taganka avec Le Tartuffe et Les morts et les vivants montés par Iouri Lioubimov à Moscou en 1969, les souvenirs de la Révolution d’octobre ont fait long feu.
http://www.ecam-lekremlinbicetre.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s