FRACAS par L’Art Éclair-Olivier Brunhes-Théâtre du Cristal, la Fabrique de Montreuil, 5 février

Nous avions rencontré Olivier Brunhes en 1982, il jouait avec Jean-Luc Paliès dans Bavures de Daniel Lemahieu, mis en scène par Jean-Pierre Ryngaert dans la petite salle du Théâtre Paul Éluard de Choisy le Roi. Nous l’avons retrouvé 25 ans plus tard à Lilas en Scène, grâce à Jean-Pierre Thibaudat qui avait fait un dossier dithyrambique sur Week-end de rêve, monté avec des « pas pareils » comme les appelle Olivier . Entre temps, il avait mené une carrière d’acteur aux côté de Laurent Terzieff et continuait à faire des incursions dans les institutions comme acteur, notamment dans Stuff Happens de David Hare, au Théâtre des Amandiers en 2009.
Il y a eu ensuite As you liquid, surprenant spectacle toujours à Lilas en scène qui mêlait des professionnels de la profession et d’autres « pas pareils » aussi professionnels mais qui jouent bien rarement dans les institutions. Depuis deux ans Olivier Brunhes travaillait avec le Théâtre du Cristal dirigé par Olivier Couder pour une expérience hors norme, s’interrogeant sur la différence : « C’est quoi au juste cette histoire de différence ? De handicap ? De hors cadre ? De hors norme ou de hors la loi ?  »
Fracas fait résonner les paroles d’un groupe de 12 acteurs fracassés par la vie, qui sont venus ou pas, il a fallu remplacer au pied levé certains d’entre eux, autour d’un texte sur leurs douleurs et de leurs joies, écrit par Olivier Brunhes à partir de leurs improvisations. Quelques extraits proférés avec une belle vigueur : « Nous sommes des imparfaits du subjectif, nous n’avons pas beaucoup répété, c’est fatiguant, nous préférons nous amuser, c’est meilleur pour la santé (…) tu sais très bien que je fais le contraire de ce que tu me demandes, non ? (…) Crise, ce mot nous laisse dehors, ce mot nous pousse sur des voies glacées, sans titre de transport, un gros trafic sous le crâne (…) Au commencement était le verbe, à la fin il n’y a plus rien, alors je ponctue la mort, je signalise des fracas, de toutes façons je ne fréquente plus que moi-même (…) Désormais j’évite la concurrence des fratries désabusées (…) Le plus féroce ici, c’est l’homme (…) Mon espérance de vie est de 46 ans « .
Olivier Brunhes est une belle personne, un auteur de grand talent dont certains textes ont été lus à la Comédie Française, il a surtout publié l’an dernier son premier roman La nuit du chien chez Actes Sud en 2011. Une écriture fulgurante sur le monde comme il ne va pas.

Fracas sera présenté du 20 au 24 mars à 21 h au Théâtre de Belleville, Tél 01 48 06 72 34
et au Grand Parquet , 35 rue d’Aubervilliers en juin 2013
Pour en savoir plus Théâtre du Cristal 01 34 70 44 66

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s