PAROLE D’ACTEUR de et par Maurice Durozier, Théâtre du Soleil, 17 février

  

Le Théâtre du Soleil contraint de « rester quelque temps à quai » nous avait fait parvenir le 15 octobre 2012 sa lettre indiquant les accueils « des jeunes neveux, cousins, filles et fils, de moins jeunes amis aussi » du 1e novembre 2012 au 30 mai 2013, à la Cartoucherie de Vincennes.

Dans la belle salle de répétitions du Théâtre du Soleil, Maurice Durozier répond aux questions de sa fille Maïa, une jeune brésilienne, sur son métier d’acteur depuis 30 ans. Il évoque son parcours, sa vocation d’acteur née à 16 ans dans le cadre d’un stage d’art dramatique dans les Corbières, sa mission à Récife au Brésil  en 1988 avec le Théâtre du Soleil, la sécheresse évoquée par Josué de Castro dans sa pièce sur les réfugiés Nordestins. Dans la forêt de contradictions à dépasser, il affirme « ce que tu es, c’est ce que tu fais (…) l’acteur ne se voit pas (…) les contradictions deviennent des évidences sur scène (…) l’acteur recherche inlassablement la vérité et pourtant le théâtre n’est qu’une illusion » pour finir sur Macbeth « c’est une histoire pleine de bruit et de fureur, contée par un idiot, qui ne signifie rien ! ».

Il évoque aussi le rôle répressif des religions, pourquoi l’Église catholique excommuniait-t-elle les acteurs, seul Dieu avait le droit de s’incarner ! Pas de représentation non plus dans la culture islamique, les contes seulement sont autorisés…

Ces témoignages dont nous n’avons préservé qu’une partie, mobilisent un public de vieux amis fidèles du Théâtre du Soleil qui remplissent la salle pour cette ultime représentation.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s