MACBETH de William Shakespeare par le Théâtre de l’Unité, avant dernière répétition publique en forêt d’Audincourt, Franche Comté, 8 avril à 20 h 44

 

 

 

« Le Théâtre de l’Unité, c’est toujours autre chose ! » Leur Macbeth en forêt ne fait pas démentir leur vieil adage adopté depuis 40 ans. Ayant accompagné leurs premiers pas de 1968 à 1977 comme secrétaire très générale, leurs spectacles m’ont toujours étonnée !

 

Ce Macbeth en forêt rassemble 11 comédiens pour 13 rôles et une escouade de soldats, spectres, etc.., pour la plupart complices d’autres spectacles du Théâtre de l’Unité. Comme pour Oncle Vania à la campagne d’après Anton Tchekhov leur dernière création jouée au soleil couchant en pleine nature,  la maturation de ce spectacle a été longue, elle n’est pas encore achevée : 22 mois de répétitions sur 11 cycles de plusieurs jours, par tous les temps, sous la neige parfois par -10 degrés, sous la pluie la nuit, un travail acharné de synthèse de 14 traductions par Jacques Livchine avec des comédiens rompus à toutes les audaces, un travail technique délicat pour guider les spectateurs dans les bois, éclairer les différentes séquences  de Macbeth. Pas d’électricité, il faut avoir recours aux flammes et quelques éclairages forains qui donnent une vraie magie à ce cette pièce réputée maudite. !

Sous une pluie fine, nous sommes accueillis à l’orée du bois par Hervée Delafond qui nous guide  à pas rapides jusqu’à une pile de légers tabourets qu’elle nous invite à prendre. Elle nous donne les règles du jeu, rester groupés et s’asseoir devant les 5 séquences du spectacle dispersées dans la forêt. Après chaque station, elle introduit les différentes phases de de cette intrigue compliquée que nous poursuivons avec prudence dans la forêt à travers des chemins éclairés par de petits champignons lumineux ou des phares de voiture. Attention à ne pas trébucher !

  Dans une clairière à quelques pas, les 3 sorcières révèlent leur prophétie à Macbeth qui vient de remporter une victoire pour le Roi d’Écosse Duncan son suzerain.  Il deviendra roi, mais n’aura pas de descendance, ce n’est pas lui qui engendrera le nouveau roi. Macbeth regagne son château pour annoncer la nouvelle à sa femme, ils décident d’accueillir le roi et sa suite et Lady Macbeth fascinée par le pouvoir parvient à le convaincre d’assassiner le roi, en accusant les valets de ce meurtre. Macbeth hésitant s’y résout, plonge ses mains dans le sang royal, plus jamais il ne dormira !

 

Nous repartons vers un autre site , la résistance à la dictature de Macbeth s’organise, Banquo, Macduff et Malcolm mènent les combats dans des flammes d’enfer. Macbeth parvient à assassiner Malcolm mais son jeune fils lui échappe. Impossible pour l’instant de donner une relation exacte de ce spectacle en devenir, interprété avec une folle énergie par une équipe rompue à toutes les aventures.  Le discours de Malcolm, fils du roi qui clôture le spectacle a des accents d’une modernité étrange, Jacques Livchine y a mis une touche contemporaine. Les flammes des torches, les brasiers allumés dans les clairières donnent un climat onirique et sombre à cette pièce qui continue à passionner nombre de jeunes metteurs en scène (voir L’odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux, vu récemment au Théâtre Monfort).

 

Avec Panxo Jimenez Macbeth, Catherine Fornal Lady Macbeth, Xavier Chavari Banquo, Éric Prévost Macduff, Max Bouvard Malcolm fils du roi, Jacques Livchine le roi d’Écosse Duncan, Youssri el Yaakoubi Lennox, Julie Cazalas Lady Macduff, Ludo Estebeteguy le portier, Catherine Fornal, Sorcière 1, Julie Cazalas Sorcière 2, Hervée Delafond Guide accompagnatrice, création lumière David Mossé, Benjamin Dreyfus, Paul Deschamps.

Premières représentations 30 et 31 mai sur l’invitation de MA Scène nationale de Montbéliard

http://www.theatredelunite.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s