SARATH ET MARINA, Compagnie des Orpailleurs, Théâtre Dunois, 23 avril

   Chorégraphie Jean-Christophe Bleton, avec Marina Ligeron et Sarath Amarasingam, aux percussions Marc Pujol.

Au jardin, on aperçoit le percussionniste devant, semble-t-il, une batterie de cuisine. Cet alerte cuisinier musical mène la danse ludique du jeune couple devant l’écran qui nous manipule tous avec un drôle de jeu de messages en écriture phonétique enfantine. Avec un zeste de Roméo et Juliette sur la fin, Sarath et Marina nous font rentrer dans l’univers des amours enfantines de notre temps. Le spectacle a été monté dans le cadre d’une résidence de création initiée par l’Amin Théâtre avec ACTART en Seine et Marne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s