JERK de Dennis Cooper, avec Jonathan Capdevielle, mise en scène Gisèle Vienne, Préalables d’Aurillac

 

Nous sommes assis en demi-cercle sur d’étroits gradins de bois dans un collège d’Aurillac. Nous attendons devant la porte fermée, on nous fait pénétrer par petits groupes dans un silence étrange. On nous distribue d’élégantes plaquettes ocres sur Deux textes pour un spectacle de marionnettes de David Brooks. En parcourant rapidement ce texte, on est terrifié par ces récits d’adolescents drogués, meurtriers pour leur « plaisir » ! Un type s’assied avec un magnétophone et un sac à ses pieds, il enlève son blouson, enfile des marionnettes à gaines, il va nous raconter  « l’autobiographie émue » de Wayne, jeune assassin pour qui « tuer était incroyablement sexy (…) tuer c’est juste une histoire de pouvoir, tu peux imaginer qui tu veux dans le corps de ce connard… ». Wayne est filmé par Dean, le méchant réalisateur. En manipulant de petites marionnettes enfantines, Wayne a la tête d’un sympathique ourson, Jonathan Capdevielle qui interprète tous les rôles en déclinant les voix sur tous les tons, parvient à nous faire plonger au sein d’une horreur fascinante, devant cette vingtaine de meurtres réels perpétrés par Dean Corll aux USA, dans les années 70.

Plus de marionnette dans la deuxième partie, nous sommes mis en face de l’épouvante proférée par un acteur ventriloque, en larmes, incroyable, indicible horreur du plaisir de l’assassinat considéré comme un des beaux arts. On pense à Thomas de Quincey…Un des plus étonnants solo, jamais vu !

Festival d’Aurillac, 12 rue du collège 21 août à 18 h.

  

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s