ANECHOÏCSPEECH , Ouverture(s) de septembre, Studio Théâtre de Vitry, 30 septembre

 Pièce électro-acoustique pour 3 voix et un instrumentarium d’Olivier Brichet et Fanny Sintes, textes de Christophe Tarkos, Alice Zeniter et Ghérassim Luca 

Étrange parcours que celui de ces 2 acteurs musiciens errant entre des textes et de bizarres machines musicales. Avant de pénétrer sur les gradins, on entend des bruits de piscine. On voit une fille prostrée dans un fauteuil, un saxophone accroché devant elle, au fond du plateau, un homme tripote de drôles de hauts parleurs d’où sortent des sons. Derrière nous dans les gradins, une voix de femme dont on distingue mal les paroles. Des monologues se croisent sur le plateau dont on saisit des bribes : « Les chiens des voisins, ils chient sur le trottoir… » L’homme gratouille sa contrebasse, l’abandonne. La femme : « L’homme aime à se promener seul (…) Si je te quitte, ce n’est pas parce que je ne t’aime pas, mais parce que la vie à deux, ça ne doit pas ressembler à ça ! (…) Le bout de mon sexe a parcouru en un an 547 m ! » Au hasard de ce parcours poétique dont on ne garde que des bribes, on se laisse bercer sans ennui à travers ces textes bizarres. Cet Anechoïcspeech avait été initié comme projet de fin d’étude, initié aux Arts Décoratifs de Paris.

 

 

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s