LE CROCODILE TROMPEUR/DIDON ET ÉNÉE, Théâtre de Vanves, 18 novembre

 

D’après l’Opéra de Henry Purcell et d’autres matériaux, mise en scène Samuel Achache, Jeanne Candel.

« Ainsi sur les rives fatales du Nil/ Pleure le crocodile trompeur/ Ainsi les hypocrites coupables du meurtre/ En rendent le ciel et les dieux responsables ! »

Ce  double titre énigmatique de cet opéra vénéré de Purcell se retrouve dans une interview de Jeanne Candel qui cite le texte de l’opéra, lors de la création du spectacle à la Comédie de Valence en janvier 2013. José Alfarroba, infatigable découvreur de compagnies singulières, a eu la bonne idée de les inviter à Vanves, après une série de l’opéra aux Bouffes du Nord. Il avait accueilli Jeanne Candel avec Robert Plankett, Samuel Achache avait travaillé avec Sylvain Creuzevault 

Devant une bâche noire qui servira au début d’écran pour les traductions de l’opéra, un amas de chaises de rebut, des instruments de musique par terre, une gourde. Après une attente, un comédien surgit, disserte sur l’harmonie des sphères, les rapports entre les nombres et les notes de musique, la traversée de la mer horizontale et verticale. Les musiciens arrivent en grande tenue, jouent quelques notes, s’affrontent dans un anglais de cuisine pour la plupart, « l’imagination est complètement perturbée ! ». Puis c’est l’un d’eux, véritable britsh, qui à l’arrivée de Didon entonnera le rôle d’Énée accompagné par un excellent orchestre qui chante aussi les partitions du choeur. Au bout de quelques instants, la bâche s’effondre, laissant apparaître un champ de ruines au jardin, un lustre en cristal se balançant à la cour. Les séquences les plus loufoques se succèdent, le haute contre chaussé de chaussures de ski dévale l’amas de ruines, puis fixé sur une planche doit ramper pour traverser la scène. « Nous piochons notre plaisir dans les ruines des autres ! ». Entrecoupées de séquences lyriques magnifiquement interprétées par cet ensemble de jazz, comportant également de bons solistes lyriques, cette étrange mise en scène basée sur les improvisations des artistes est pleine d’un humour bizarre et réjouissant. Ne le ratez pas s’il passe dans votre région !   

    

 

 

 

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s