UN HAMLET Collectif Jacquerie, Maison des Métallos, 4 décembre

 Alain Mollot, disparu récemment, après 40 d’un généreux travail avec son Théâtre de la Jacquerie, avait profondément souhaité que sa compagnie lui survive. Après son Roman des Familles mené pendant une quinzaine d’années autour de Montbéliard, Combs la Ville et bien d’autres lieux d’accueil, après une quarantaine de spectacles, les acteurs de la Jacquerie se sont constitués en Collectif sous l’administration de Laurence Clauzel, fidèle bras droit d’Alain Mollot. Joan Bellviure prépare Un Hamlet dont il a donné des extraits à la Maison des Métallos dirigée par Philippe Mourrat qui a autrefois administré la Jacquerie.

Cette répétition publique sans décor, ni costumes se joue dans une petite salle avec quelques accessoires de fortune. On nous livre quelques scènes en désordre, difficile pour l’instant d’y retrouver les émotions qu’on a pu éprouver avec le film de Peter Brook, le monologue avec Laurence Olivier entre autres… Mais certains vers nous reviennent en mémoire en écoutant les acteurs : « O, that too, too solid flesh would melt thaw/ and résolve itself into a dew/ O that the everlasting had not fixed/ his canon gainst self slaughter …Ce défi que s’est jeté une troupe de  onze résistants (comme la troupe de Shakespeare), encore peu lisible plusieurs mois avant la première reste prometteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s