SUN de Holef Schechter, Théâtre de la Ville, 11 janvier

 

 

Ce chorégraphe Israélien installé à Londres a travaillé avec Vim Vandekeybus et Tero Saarinen à Londres, avant d’y fonder sa propre compagnie. Le Théâtre de la Ville l’avait déjà accueilli en 2010 avec Uprising in your roofs et Political Mother.

Sun c’est une explosion sonore et visuelle, à tel point qu’on nous propose des bouchons d’oreille à l’entrée. 14 danseurs en blanc, un découpage étrange, le spectacle s’ouvrant sur l’image finale, un tableau sur troupeau de brebis en effigies portées par les danseurs  silencieux. Le découpage haché, alternant de belles scènes collectives, des solos, et des tableaux collectifs immobiles m’a étrangement endormie ! Et pourtant, l’exécution de la chorégraphie approchait la perfection… Il y serait question de loups et de brebis, d’Israël et de la Palestine ? 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s