LILIOM Théâtre de la Colline, 11 mars

  

De Ferenc Molnar, mise en scène Galin Stoev

 

 Ce sombre texte écrit par Ferenc Molnar, célèbre auteur hongrois en 1909 nous avait laissé des souvenirs vivaces dans deux versions différentes : la mise en scène de Stéphanie Chevara à Gentilly, et celle de Jean-Philippe Morin  avec la compagnie des Gobelunes aux Enfants de de troupe à la Cartoucherie de Vincennes (Voir theatredublog). Un souvenir désespéré mais tout de même vibrant  de jeunesse, d’amour et de vie, au delà de la mort du héros.

 

Avec des moyens infiniment supérieurs, Galin Stoev a monté un spectacle morne dans un décor inadapté : Aucune lumière de la fête foraine qui se déroule en dehors du plateau. Les personnages déguisés en peluches de loterie foraine en tiennent peut-être le rôle, c’est un triste débarras de bricolage dont le manège, centre de l’action est absent. Liliom, le bonimenteur de foire viré par sa patronne ( impérieuse et jalouse Marie-Christine Orry) est interprété par Christophe Grégoire, manque de charme et de sensualité. On se perd dans des personnages secondaires mal identifiés.  Le retour à la vie de Liliom admis à retrouver sa fille une journée, 15 ans après sa mort  n’ouvre pas de fenêtre. La déception est d’autant plus vive qu’elle reste éclairée par des souvenirs attachants.

 

Théâtre de la Colline jusqu’au 4 avril, du mercredi au samedi à 20 h 30, mardi à 19 h 30, dimanche à 15 h 30, Tél 01 44 62 52 52 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s