PAROLES GELÉES, Théâtre du Rond Point, 12 mars

 

 D’après François Rabelais, Compagnie Air de Lune, adaptation Camille de la Guillonnière,  décor de Laurent Scimemi et Jean Bellorini.

 

La grande salle du Rond Point est bourrée pour cette plongée fantasque dans le Quart Livre décapant de Rabelais, publié en l’an de grâce 1552. La compagnie Air de lune n’a pas froid aux yeux, ni aux pieds, les treize acteurs sont tous  chaussés de bottes qui les protègent pour évoluer dans un grand lac aquatique occupant l’essentiel du plateau. Camille de la Guillonnière ouvre le spectacle par le torche cul, on regrette la modernisation du vieux français…On suit Panurge avec ses moutons, son mariage, ses voyages, avec de belles montées musicale, on goûte la musique de Purcell, un beau solo dansé dans l’eau. Un vrai travail de troupe, mais qui n’écorche pas comme devrait le faire la langue de Rabelais ! Décidément Jean Bellorini qui a  présenté La bonne âme de Se Tchouan à Chatenay Malabry à l’automne dernier,  que nous avions découvert au Potager du Roi de Chantilly avec un Oncle Vania, l’Opérette imaginaire à la Cité Internationale,  est un vrai chef de troupe. Espérons qu’il saura la préserver au Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis, dont il vient de prendre la direction. Il joue aussi une pièce de Sedef Efser au Théâtre de Suresne.

 

Jusqu’au 4 avril au Théâtre du Rond Point jusqu’au 4 avril

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s