LA GUERRE AU TEMPS DE L’AMOUR .nous n’rons pas à Avignon, Gare au Théâtre de Vitry sur Seine, 23 juillet

De Jeton Neziraj, mise en scène David Perrin, avec Soleima Arabi, Stéphanie Cavailles, Juliette Pouchet, Camille Pierrepont Collectif Termos

Interprété par quatre filles en slip blanc et chemise de corps, devant une pile de chaussures à talons et de bottes, ce spectacle se joue dans un salon de beauté, dont l’énergique patronne lance les thèmes d’improvisations des plus improbables. Margarita, l’une d’elles partage la nuit une vie amoureuse avec un serpent qui n’a une forme humaine que la nuit. Excédée elle brûle la peau de son amoureux et ça se termine mal. Les trois assistantes interprètent des crises de couples caricaturales, un ballet amoureux avec un Rodriguez espagnol, pour se retrouver devant leur patronne du salon qui mène cette danse des plus nébuleuses. On ne parvient pas à saisir le fil de cette pièce interprétée par de bonnes comédiennes et un ennui pesant finit par nous excéder. Termos qui travaille en milieu scolaire et hospitalier devrait approfondir son chantier de création avant de le présenter au public. Le texte de Jeton Neziraj, auteur Kosovar, a été publié aux éditions l’Espace d’un instant.

http://collectiftermos.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s