ACCUSÉ DE RÉCEPTION lecture de Philippe Fenwick à la SACD, 17 novembre

Il s’agit d’un bureau de poste en 2052. Fenwick dialogue avec son supérieur hiérarchique, revêche et mutique, Monsieur Rocton. Monsieur Régule, son prédécesseur a disparu, il n’y a rien, mais plus rien à faire ! Fenwick ressort un vieux papier du temps lointain où la Poste avait 500 clients par jour. Monsieur Rocton reste inflexible, le règlement, c’est le règlement, même pour obtenir une feuille de papier blanc, il faut une procédure des plus compliquées. Fenwick finit par se révolter : « Tu n’es qu’un cloporte ! » Heureusement, la pause survient, elle est longue, il faut la respecter. Avec quelques longueurs inévitables, on trouve dans ce texte des réminiscences de Gogol. La pièce est encore en cours d’écriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s