LE DISCOURS DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE Conservatoire Maurice Ravel 75013, 7 avril

texte Étienne de la Boétie, avec François Clavier, mise en scène Stéphane Verrue, compagnie Avec vue sur la Mer (Tourcoing)
Ce discours écrit en 1548 par un jeune homme de 18 ans, est d’une modernité étonnante. François Clavier enseigne le théâtre au Conservatoire Maurice Ravel, 7 de ses élèves restituent le personnage de La Boétie dans l’histoire. On se souvient essentiellement de la Boétie à travers son amitié avec Michel de Montaigne. D’abord, la présentation du personnage, ensuite les sonnets I, VI, XI, XII, XIV et XVI. Pendant cette présentation, François Clavier est prostré, tête baissée sur l’Iliade, une pile de livres autour de lui.
Ses élèves assis de part et d’autre du plateau, François Clavier émerge de ses livres : « Pluricratie ne vaut rien, c’est un malheur extrême d’être assujetti à un maître (…) ce sont les peuples eux-mêmes qui se laissent malmener (…) les tyrans, plus ils pillent, plus ils exigent (…) La raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude ! ». Il évoque la mort de Sénèque, grand poète, grand philosophe, précepteur de Néron qui lui ordonna de se suicider. François Clavier promène sa haute silhouette, il court autour du plateau, transpire, manipule des livres et nous captive sur ce texte capital que nous devrions continuer à méditer de nos jours. François Clavier est un étrange athlète du verbe ! Ce spectacle créé en 2011 continue de tourner en France. Ne manquez pas cette belle leçon de théâtre si elle passe à votre portée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s