UNA LETTERA INEDITA DI CASANOVA Théâtre Essaïon, 27 avril

Fantaisie lyrique et littéraire de Christophe Cornillet, mise en scène Luca di Bernardi

C’est une fausse lettre que Casanova aurait envoyée à Voltaire, qui aurait dormi depuis 200 ans dans un poussiéreux traité théologique d’une bibliothèque monastique de Venise. Le récitant incarnant Casanova se présente en alexandrins, il est à Venise et râle contre la pianiste masquée. Un flacon de vin sur la table qu’il déguste de temps à autres devant une vase fresque de la ville, il nous conte ses aventures érotiques, ce qui lui est arrivé en confessant une jeune religieuse noble à Santa Maria di Miracoli, dans un langage des plus châtiés. Une quinzaine de chants lyriques, des nocturnes de Chopin, Don Giovanni de Mozart, la Tosca de Puccini, la Traviata de Verdi sont interprétés par 4 excellents chanteurs en grande tenue de carnaval accompagnés par Justine Verdier. On déguste cette plongée musicale ironique dans le lyrisme d’un siècle qui n’est pas dépourvu d’humour et de cynisme.
Théâtre Essaïon lundis et mardis à 21 h 30 , tél 01 42 78 46 42

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s