LES REGARDEURS une veille étymologique

Les Souffleurs avec ART’R Les orgues de Flandres 21 mai
Depuis plusieurs mois, les Souffleurs impulsés par Olivier Comte, préparaient avec ART’R animé par Caroline Loire, lieu de fabrique itinérante pour les Arts de la Rue de la Ville de Paris, une nouvelle tentative de ralentissement du monde à travers le verbe des poètes, au dessus d’immenses immeubles des orgues de Flandre. 5 chaises avaient été installées sur le faîte d’immeubles vertigineux d’où les poèmes devaient surgir. Las, sécurité oblige, après les attentats de janvier aucune présence humaine n’y a été autorisée, les poètes ont été relégués au sol. Les souffleurs ont dû proférer leurs paroles au sol, dans les parcs environnants. On pouvait les regarder par groupes de 7 munis de pancartes avec leurs poèmes qu’ils proféraient avec force, de Henry Jammes à René Depestre, en passant par Meschonnic, Victor Hugo et Pascal Quignard… Des textes étaient accrochés aux branches, en voici un : « Si la mare se trouble quand on y jette un pavé, qu’en est-il de l’ordre public quand on y jette un oeil ? ». Plusieurs fois dans la journée, à la sortie des écoles on pouvait s’enivrer du verbe des poètes. On pourra les retrouver à Aubervilliers du 27 au 30 mai au pied de la tour Rechossière, 5 rue Rechossière.
http://www.lessouffleurs.fr, http://www.artr.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s