LA BEAUTÉ INTÉRIEURE issue du Trésor des humbles Préliminaires au Carreau du Temple, 1e juin

D’après Maurice Maeterlinck, Compagnie Def Maria, avec Sophie Arama, Renaud Boutin, Cyrille Laïk chants lyriques et Thomas Bouvet.

Les chanteurs sont debout et allongés, silencieux sur le plateau, on entend une rumeur au lointain, un chant qui émane de leurs gorges. Thomas Bouvet scande quelques mots de Maeterlinck « Il faut si peu de choses pour réveiller la beauté (…) on dirait qu’on a peur de rejoindre son âme (…) le palais est plein de rêves enchaînés (…) Est-ce que la beauté a peur d’être comprise ? (…) Aimer c’est entrevoir la vérité dans le bonheur ! »   Les chanteurs s’agenouillent dans la pénombre, textes en main, leurs chants singuliers accompagnent le verbe du poète. Thomas Bouvet termine la représentation en hurlant, bras tendus.
Cette courte étape de travail élaborée par la compagnie Def Maria est encore un laboratoire qui demande à être approfondi. La compagnie créée en 2005 à Château-Gonthier à partir d’un atelier sur Phédre, s’est installée en 2012 à Longpont sur Orge. Plusieurs mises en scène La ravissante ronde de Werner Schwab, Phèdre de Racine, La cruche cassée de Kleist, John and Mary de Pascal Rambert, Endormis sous le ciel de Marion Batista, L’Humanité d’après August Sram. Loretta Strong de Copi a été présenté dans le cadre des cartes blanches du CNSAD de Paris.
Cette étape de travail a été soutenue par le Théâtre de Gennevilliers

compagnie@defmaira.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s