TOUS LES DRAPEAUX ME FATIGUENT Maison Jean Vilar, 14 juillet

d’Emil Cioran, conception Laurent Schuh, Petit Théâtre de la Mouette.

Aucun détail sur la conception de ce spectacle improbable élaboré en peu de temps par Laurent Schuh et une collaboratrice croisés dans les rue d’Avignon. Peu de temps, quelques acteurs, Laurent Schuh aux manettes et un micro mal réglé pour incarner Cioran et souffler des phrases inaudibles, des projections, une actrice coiffée de ballons noirs que l’on crève tour à tour. On n’y comprend goutte et Cioran reste plus que jamais inaccessible. C’était au bout de l’exposition Jean Vilar, qui sait pourquoi…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s