INAUGURATIONS Villeneuve en scène, 16 juillet

Cie la Mouline, Jean-Pierre Bodin et la Clique sur mer

Vieux complice de Jean-Louis Hourdin, Jean-Pierre Bodin nous avait régalés en 1994 avec Le banquet de la Sainte Cécile. Ces Inaugurations vont encore plus loin dans une volonté de générosité grotesque .

Ils sont sept musiciens membres d’une fanfare, font le tour du chapiteau, puis face au public, avancent et reculent en silence avant le discours inaugural du Palais Idéal Culturel, accompagné au banjo. Serait-ce celui du Facteur Cheval ? On se retrouve devant une table de banquet avec des dizaines de verres qui servent pour un concert, on assiste à un discours pompeux, on va serrer les mains, on présente les Muses, Terpsichore, Clio, Euterpe, Melpomène, Erato et Calliope il n’y en a que 7….Il y a un lustre, un petit tapis rouge arpenté délicatement, on présente avec onction le véritable boudoir de Saint Jean d’Angély…. Le maire couronné de fourchettes prononce son discours creux sur Émile Frandin. Une conclusion pathétique « Avant je racontais des histoires pour que le monde change. Aujourd’hui, j’en raconte pour que le monde ne me change pas ! ». Les protagonistes aèrent ces cérémonies grotesques d’habiles pitreries musicales.

La Pinède à 18 h jusqu’au 23 juillet Tél 04 32 75 15 95 et au Théâtre du Soleil du 10 décembre au 8 janvier 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s