LANCEMENT DU 30e FESTIVAL D’AURILLAC 18 Août

À proximité du Théâtre d’Aurillac, nous sommes rassemblés pour la première fois, sans Michel Crespin, notre vieil ami fondateur disparu à l’automne, pour le lancement de cette 30e édition qui rassemble autour d’une vingtaine de compagnies officielles, plus de 400 compagnies de passage. Après tant de festivals dont les souvenirs se mélangent, nous sommes un peu perdus dans ces rues tant de fois arpentées. Les officiels sont rassemblés dans ce vaste espace vide où tant de spectacles ont pu se révéler. De Louis Bec, le premier président, en passant par tous les responsables politiques qui y vont de leur petit discours, chacune se félicite des succès remportés par ce festival qui atteint des proportions vertigineuses surtout pour ceux qui l’ont fréquenté depuis la première édition. C’est une richesse de la région soutenue par les collectivités locales et l’État qu’il faut préserver.
Avant de transmettre à Jean-Marie Songy le flambeau du festival en 1990, Michel Crespin m’avait proposé d’en reprendre la direction, car j’avais organisé depuis 1985 plusieurs éditions des Stars du Trottoir, au Théâtre 71 de Malakoff, que je dirigeais avec Pierre Ascaride.. Mais après un voyage pour rencontrer Mireille Lacombe, responsable politique locale, l’impossibilité de résoudre l’organisation des compagnies de passage qui se multipliaient déjà m’était apparue et j’avais décliné son offre pour partir à la DRAC de Lille.
Un buffet somptueux, très étudié pour manger debout, assiettes en plastique avec un trou pour déposer le verre, brochettes, zakouskis divers dans des petites coupelles, le tout très soigné, et même aligot et friandises diverses qui nous permettent d’évoluer dans la foule et de croiser de vieilles connaissances que l’on a peine à parvenir à nommer. Et puis nous nous ébranlons à travers les rues de la vieille ville illuminées par Carabosse qui n’avait jamais tant allumé de feux. : Une immense vue place de la mairie offre une cascade de lumières, des rails de feux rougeoyants sur le place Michel Crespin, un éblouissement…
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s