JOURNAL D’UNE APPARITION Théâtre National de Chaillot 7 octobre

D’après Robert Desnos, adaptation et mise en scène Gabriel Dufay, musique Antoine Bataille, avec Gabriel Dufay, Pauline Masson, Antoine Bataille (piano).

2015 marque le 70e anniversaire de la libération du camp de Terezin où Robert Desnos a vécu ses derniers jours. Quelques bribes lointaines des poèmes de Desnos subsistent dans notre mémoire : « J’ai tant rêvé de toi (…) tant couché avec ton fantôme (…) que je ne sais plus tant je t’aime (…) lequel de nous deux est absent ! ». Une émotion me saisit d’emblée en descendant les marches accédant à la petite salle Maurice Béjart. Gabriel Dufay en pyjama incarne le poète, il se couche dans un lit d’hôpital et dialogue avec Yvonne qu’il aimera sans retour jusqu’à sa mort en 1930. Elle est incarnée muette en surplomb derrière des transparents au dessus de son lit, la musique lui donne une présence irréelle.
Dans la deuxième partie, Desnos revient à la vie avec Youki Foujita. Il quitte son fantôme bien aimé. Les rideaux sont tombés et c’est une femme bien réelle aux côtés du poète qui partage son pic créatif en 1930. On savoure le fantôme de ce poète disparu, entouré de ses 2 Muses, nimbé de la passion de Gabriel Dufay, qui a longtemps mûri ce spectacle à ne manquer sous aucun prétexte. Plus que 8 représentations jusqu’au 17 octobre, attention aux horaires variables.

Théâtre National de Chaillot Tél 0153 65 30 00 / http://www.theatre-chaillot.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s