UNE ADORATION Fabrique des Arts de Malakoff, 18 décembre

De Nancy Huston, mise en scène Laurent Hatat, compagnie Anima Motrix

C’est le titre en même temps que cette auteur québécoise révérée qui m’a attirée au coin de ma rue à la Fabrique des Arts de Malakoff. Dans le fouillis des souvenirs, il y a Lignes de Faille vu au Rond Point, l’an dernier.

De Laurent Hatat, on se souvient du Grand cahier d’Agotha Krystof en 1999, de Nathan le sage de Lessing en 2008 et des Oranges, d’Aziz Chouaki en 2009. et surtout de Retour à Reims de Didier Eribon, vu à la Maison des Métallos en 2014, pièce d’une actualité visionnaire (Voir ce blog 2014).

Une adoration, c’est une étrange enquête policière, autour de l’assassinat de Cosmo, jeune homme adoré par une femme mère de deux enfants adultes qui le haïssaient. Les personnages et les âges se mélangent, on a du mal à saisir les fils confus de cette fable interprétée par six bons comédiens dans un dispositif, sol jonché de feuilles d’automne surplombé par un miroir aux étranges reflets. Un mise en abîme qu’on pourra suivre dans les tournées à venir.

animamotrix.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s