FABRIQUE DES REGARDS EUROPE MOYEN ORIENT, L’Échangeur de Bagnolet 25 janvier

Soirée en 3 parties conçue par Adeline Rosenstein, Sandra Iché et Éric Vautrin

DAECH TITRE PROVISOIRE

La soirée commence par un cours d’histoire sociale et politique sur le Moyen Orient dont on a bien besoin. Éric Vautrin installe son matériel électronique, déploie une douzaine de livres autour de lui et tente de faire un exposé. « Je n’y comprends rien ! Il faut d’abord comprendre ce que c’était d’être français ou européen avec une connaissance plus que limitée du conflit Israélo-Palestinien. En 2003 on assiste aux premiers soulèvements sunnites à Fallouja. On découvre la gestion de la barbarie. Comment constituer un État cohérent, entretenir la terreur dans l’administration. De 2005 à 2008, c’est la guerre entre sunnites et chiites, en 2010, c’est la naissance d’Al Quaeda en Irak. 2011 voit les débuts du printemps arabe avec la naissance du front Al Nosra en Syrie. En décembre 2013 le Front Islamique occupe Raka, et en 2014 une coalition occidentale contre DAECH se constitue.

La crise grecque n’arrange rien, la crise des migrants s’aggrave, expliquer semble vouloir excuser. Il y a 5 conflits : Sunnites contre Chiites, Irak contre Pakistan, Yemen contre Bahrein, Syrie contre Kurdes dépourvus de pays depuis 1923 dans les décombres de l’empire Ottoman, Quatar Arabie Saoudite. Les occidentaux s’auto-justifient sur la partition du Moyen Orient.

Daech ne publie que 2% de ce que nous voyons. Il y a un effacement de la frontière entre la Syrie et l’Irak, les musulmans construisent des alliances, avec des occupations calmes et sans batailles, ils ont restructuré l’État. Tout le monde a intérêt à conserver l’État Islamique, la Turquie et l’Égypte  en ont besoin. Qui sont ces jeunes qui passent les frontières ? On analyse l’État Islamique en termes de marketing.

DÉCRIS-RAVAGE- ÉPISODES 1-2-3-4

Évocation de la Palestine depuis les campagnes en Égypte de Napoléon Bonaparte. 5 comédiens les décrivent en balançant de la pâte sur le mur du fond. Napoléon décide de marcher jusqu’au pays de Cham-la Syrie. Il aime l’Orient et se voit comme un libérateur. On voit l’histoire d’un kibboutz : « vous voyez un réfectoire, autrefois c’était la mosquée ! » , le génocide arménien de 1915, on invente les passeports, on construit de tours avec plein de fonctionnaires dedans, on établit les mots communs au turc et au français. L’histoire du Moyen Orient au XIXe siècle, la guerre de 1914, 60 millions de soldats, 10 millions de morts, toutes les promesses non tenues « la militarisation c’est la clef de la paix ! ». L’exode massif des juifs pour l’Amérique et la Palestine. En 1900, Jérusalem avait connu une période de paix et de tolérance. Les accords de Skykes Picot ont engendré au début du XXe siècle des ravages dont on n’est pas prêt de sortir.

On n’y comprend toujours rien, on a au moins essayé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s