LES PETITS CHEVAUX DE TARQUINIA Maison de la Poésie, 3 février

De Marguerite Duras, lecture de Nathalie Dessay, montage du texte Sylvie Ballul.

Nathalie Dessay quitte les planches lyriques pour nous faire goûter des souvenirs de vacances brûlantes de Marguerite Duras en Italie avec son petit garçon qu’elle veut pas quitter, de son lit trempé de sueur, aux rivages de la plage où elle suit son mari et ses amis. La lassitude, le désir physique qui rôde ne sont jamais loin…Le plaisir renouvelé de la lecture de cette oeuvre dégustée il y a quelques mois remonte agréablement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s