ADIEUX À MICHEL NOWAK Les Noctabules aux Arènes de Nanterre, 4 février

Michel Nowak est mort et nombre d’artistes qu’il avait formés sur son terrain aux Noctabules des Arènes de Nanterre, rendent un dernier hommage. à son esprit généreux d’ouverture et d’accueil Les 3 chapiteaux désormais environnés de nouvelles constructions menaçant ce lieu de liberté artistique, accueillent les visiteurs.

Il repose dans son cercueil environné de fleurs  dans le premier chapiteau, et une première session de numéros lui sont dédiés. D’abord Leïla qui manipule une petite marionnette, une chanson tsigane, Chloe et Rémi un méli-mélo d’acrobates, les Frères Kazamaroff, Michel et Antoinette et Archaos. Le premier gardien du chapiteau rappelle que comme en Afrique « lorsqu’un ancien meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. Il nous a laissé les portes grandes ouvertes ». Carine rappelle que depuis 1985, nous avons eu carte blanche pendant 7 ans. « Qu’est-ce qu’on a ri ensemble ! Il faut faire pousser de nouvelles fleurs dans le bitume. C’était un accoucheur d’artistes que nous devons ressusciter chaque jour ! ».

Un entracte pour se restaurer, de splendides buffets nous accueillent, puis on se retrouve sous un autre chapiteau avec la cabriole pour une chanson de Claude Reboul, Marijka dans les fils d’araignée, Marcel un guitariste clown. Tous élèves de Michel Nowak, on évoque une semaine de vie pour lui. La soirée se prolonge tard dans la nuit.

Ma dernière rencontre avec Michel Nowak, c’était à la Belle Rouge de Saint Amant Roche Savine, le festival de Jolie Môme de 2014, où il était venu installer des chapiteaux. Il se savait déjà malade…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s