LE BANQUET El Clan Destino 21 février

De et par Diego Stirman, piano Léonor Stirman

Nous sommes accueillis dans ce lieu minuscule et chaleureux par Diego Stirman, le maître de céans qui fait attendre le public. Il s’habille avec soin, essaye des vestes, en change après nous avoir demandé notre avis car il est amoureux et doit préparer un repas pour sa Dulcinéee dont il nous montre le portrait . « Je l’ai rencontrée sur Facebook, je suis devenu décorateur, poète, écrivain, proctologue ! ». Il évoque le banquet de Platon, dit n’avoir aucune idée de la philosophie. El Clan Destino est un mélange du Crazy Horse et du Lido de Paris. Il cache sa calvitie sous un perruque noire, parle avec une minuscule marionnette qu’il coiffe de sa tête et se met en cuisine, un poulet à l’ail . Pour ne pas se salir, il s’enveloppe de film alimentaire des pieds à la tête, chante accompagné par sa fille Léonore. Il façonne son pain en racontant des bribes de Platon, projette un film à la poursuite de Marie, celle qu’il attend mais qui ne viendra pas et le repas est offert au public. Avec sa faconde et son boniment, Diego Stirman est un vrai phénomène venu de l’Argentine, il y a bien longtemps. Il a plusieurs spectacles à son répertoire joués chaque week-end qu’on pourra retrouver sur

http://www.familia -stirman.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s