LA MÉNAGERIE DE VERRE Théâtre de la Colline 3 avril

De Tennessee Williams, mise en scène Daniel Jeanneteau

Daniel Jeanneteau avait monté en 2011 La Ménagerie de Verre au Japon sur l’invitation de Satoshi Miyagi dans le cadre d’une commande. Il déclare avoir découvert « une oeuvre complexe et novatrice, en évolution constante dans sa forme (…) C’est un voyage dans une conscience malade entre l’angoisse et le rire».

La mère Amanda cherche à faire sortir sa fille Laura prostrée dans l’inaction devant sa petite ménagerie de verre, en chargeant son fils Tom d’inviter un collègue de travail pour nouer des liens en vue d’un mariage espéré. Las, malgré des apprêts compliqués, un fastueux repas et des tenues affriolantes, l’échange un temps intime entre Jim et Laura, n’aura pas de suite, puisque celui-ci est fiancé et doit se marier à la fin de la semaine. Interprété derrière un voile transparent, on peine à entendre les voix féminines quand on est placé au milieu de la salle. Cette pièce vue il y a une vingtaine d’années dans une  mise en scène  beaucoup plus sensible d’Élisabeth Chailloux au Théâtre des Quartiers d’Ivry semble étrangement passée d’urgence,  dans cette salle beaucoup trop grande pour cette douloureuse histoire d’amour manqué.

Théâtre de la Colline Mer, jeu, ven, sam à 20 h 30, dim à 15 h 30, mar à 19 30, jusqu’au 28 avril, Tél 01 44 62 52 52, http://www.colline.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s