SAINTE JEANNE DES ABATTOIRS L’Échangeur de Bagnolet 4 avril

 

De Bertolt Brecht, mise en scène de Marie Lamachère, scénographie Delphine Brouard, composition musicale Iris et Bruno, Théâtre de la Valse.

« Tout se passe comme si la pauvreté des pauvres servait aux riches ! » Cette pièce écrite par Brecht en 1930 a des résonances inquiétantes en 2016. Elle s’ouvre sur des hurlements de révolte contre les fermetures d’usines. La Jeanne de Brecht arrive avec ses camarades de l’Armée du Salut pour rendre la foi aux ouvriers qui viennent d’être licenciés pour sauvegarder les profits des patrons véreux. Les soldats du Bon Dieu subissent d’abord l’agression des ouvriers, dont on voit l’horrible travail à la chaîne dans les abattoirs en projection sur grand écran transparent. Jeanne les harangue « Vous n’avez pas le sens du sublime avec votre grossier plaisir des sens ! ». Les capitalistes se moquent des Chapeaux noirs, on voit les performances de la Bourse en projection. Pierpont Mauler, le grand patron veut préserver son argent, il n’achète plus rien, Jeanne le harangue : « Sortez Monsieur Mauler je veux vous parler de la misère des éleveurs de l’Illinois ! » Mauler achète toute la viande, tout le bétail sur le marché, Jeanne chasse les capitalistes en espérant la réouverture des abattoirs, en vain. Elle finit par quitter les Chapeaux Noirs, la neige tombe. « J’ai fait du tort aux persécutés et servi les persécuteurs  (…) La violence est l’unique recours dans un monde violent ! ».

Interprété par une troupe de 13 acteurs dynamiques qui se transforment en un clin d’oeil d’exploités en exploiteurs, dans un décor mobile avec de belles projections, cette Sainte Jeanne est d’une actualité brûlante.

Au Cratère d’Alés les 14 et 15 avril, Théâtre de Mende Scènes criisées de Lozère le 16 mai.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s