OTHELLO variation pour 3 acteurs Ateliers Berthier 22 avril

D’après William Shakespeare, conception Nathalie Garraud et Olivier Saccomano dans le cadre des Spectres de l’Europe, cycle sur l’Étranger Aux Alentours organisé par l’Étoile du Nord, avec Laure Giappiconi, Cédric Michel et Conchita Paz.

Nous sommes une centaine assis en cercle sur le plateau des Ateliers Berthier de l’Odéon devant un espace nu. Les 3 acteurs se présentent : « Nous sommes de pauvres clowns chypriotes et nous allons jouer une tragédie que nous n’avons pas les moyens de nous payer (…) Venise et Chypre revendent dans toute l’Europe, c’est le moyen d’augmenter notre capital (…) Le retour de la confiance, vous n’écoutez pas les experts (…) et les Turcs ? La guerre n’est jamais bonne pour les affaires ».

Othello s’est converti, il a enlevé Desdémone, son père Brabantio se révolte. Mais Desdémone assure son amour pour Othello qu’elle suit dans la guerre.

Les 3 acteurs revêtent tour à tour les différents personnages, incarnant le cynisme machiavélique de Iago, la douceur et l’amour désespéré de Desdémone pour son époux qui l’assassine, l’amour puis la rage froide d’Othello, meurtrier désespéré de sa femme. Nul accessoire, de simples chapeaux, foulards et maquillage pour Othello, les acteurs arpentent le plateau à une vitesse qui augmente au fil de la tragédie, Othello est un ours en cage, « il est violent, le monde aussi ! ». C’est Cassio dénoncé faussement par Iago, qui hérite de Chypre.

« Au départ, il n’y a pas de texte, pas de forme, pas d’esthétique. Il y a une chose qui nous préoccupe (…) une idée à déplier théâtralement : l’idée de la jeunesse, l’idée d’étranger ».

Nous sommes fascinés par cette restitution à mains nues, enracinée dans une histoire ancienne et des plus actuelles de notre monde qui continue sans trêve à se déchirer. Une théâtralité terrifiante !

Du Zieu travaille depuis 2006 sur des cycles de création. Ils ont d’abord travaillé sur Les Suppliantes, puis de de 2010 à 2013 sur un cycle sur la jeunesse intitulé C’est bien, C’est mal sur le principe d’un laboratoire permanent en lien avec le public. La compagnie vient d’achever le cycle Spectres de l’Europe avec Soudain la nuit présenté en 2015  au Festival d’Avignon. Parallèlement à ces cycles de création Nathalie Garraud est engagée sur des projets de coopération avec l’étranger, notamment avec le collectif Zoukak à Beyrouth et pour le projet européen Cities on Stage mené par le Théâtre National de Bruxelles et le Festival d’Avignon.

Le 22 avril 2016 : OTHELLO aux Ateliers Berthier, Paris, dans le cadre du festival Aux Alentours

Du 23 au 27 avril : OTHELLO en itinérance avec le festival Terres de Paroles – Normandie

Le 3 mai 2016 : SOUDAIN LA NUIT aux Scènes du Jura, Scène nationale

Du 9 au 13 mai 2016 : OTHELLO à la Comédie de Béthune, CDN

Du 19 au 20 mai 2016 : OTHELLO à l’Espace 1789, Saint-Ouen

Le 21 mai 2016 : L’AVANTAGE DU PRINTEMPS aux Scènes du Jura, Scène nationale

Du 26 au 27 mai 2016 : OTHELLO en itinérance avec la Comédie de Béthune, CDN

Du 11 au 13 juillet 2016 : OTHELLO au Festival de Almada, Portugal

http://www.duzieu.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s