LA TRISTE FIN DU PETIT ENFANT LI Tri Postal 13 juillet

En sortant des remparts, on trouve le Tri Postal, lieu marginal plutôt décati qui organise une programmation improbable et surprenante. Je m’y suis arrêtée sans savoir ce que j’allais voir.

Une jeune femme femme aux bras tatoués s’avance lentement en faisant des circonvolutions. « Il fit sa demande, 9 nuits dura la lune de miel, elle eut un bébé, une naissance contre nature (…) La cause du mal, n’en est-elle pas la cure, mangez vitre fils, près de la mer vite ils l’enterrèrent …» Ses bras se tordent voluptueusement, et elle s’éloigne lentement vers le couloir par lequel elle est entrée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s