TROUBLE Festival d’Aurillac 20 août

De Ben Farey, compagnie Tricyclique Dol, textes de Fabrice Melquiot

Étrange voyage en ville, du jamais vu ni entendu de mémoire de vieille spectatrice ! Cette écriture dans l’espace public prend naissance dans une petite bibliothèque où l’on nous confie un livre qui nous servira de guide à travers le quartier pour écouter d’étranges affiches colorées sur lesquelles il faut poser son oreille, là où on recèle une protubérance. Il faut poser son oreille dessus et se boucher les oreilles pour parvenir à écouter avec son corps et entendre les murs. Le livre qu’on nous a confié sert de guide, mais le repérage au sein d’un quartier bariolé d’affiches du off est difficile. Heureusement, c’est la dernière et un gentil guide m’escorte. Préoccupée par le repérage, le trouble a gagné, les souvenirs du texte se sont évanouis, mais pas l’étonnante surprise ménagée par ce collectif de constructeurs à géométrie variable, passionné par les nouvelles technologies.Un travail de Titan qui commence à 4 heures du matin pour les installations conçues par ce « hacklab ouvert » qui se réunit tous les 15 jours à Besançon.

http://www.tricycliquedol.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s