MONOLOGUE DU NOUS Maison des Métallos 8 novembre

Texte de Bernard Noël, mise en scène et adaptation de Charles Tordjman, avec Elissa Alloula, Loulou Hanssen, Céline Carrère, Sophie Rodrigues, scénographie de Vincent Tordjman, compagnie Fabrica.

Sur une large piste surmontée d’une grille de bois blond, 4 femmes se déchaînent dans une série d’attentats rythmés par les notes d’un piano électrique qu’on aperçoit et qui semble jouer seul sans interprète. Elles ont tué un policier, ont fait disparaître son cadavre et se sont jetées dans des assassinats dépourvus de sens. « Nous avons souri à l’idée, que parmi nos documents, devait figurer l’engagement le plus révolutionnaire, celui, non pas de faire la révolution, mais de l’épuiser à jamais pour en détruire toutes les illusions. (…) Le pouvoir aujourd’hui a remplacé la culture par l’économie. Nous préférons la perdition au salut. Nous n’avons pas le temps de mourir (…) Il faut désespérer tous nos contemporains, nous n’avons pas peur d’être tuées pour rien, ce mal économique appelé croissance. Nous perdons notre temps à jouer les concierges du désastre, mieux vaut être survivant que la victime. » 
Elles jouent avec une étrange bonne humeur en pratiquant la négation du désespoir. On sort ébranlés, mais étrangement pas désespérés.

Un débat avec Bernard Noël et Bernard Stiegler, animé par Charles Tordjman précède la représentation. Stiegler croit encore en la raison, « nous nous sommes endormis, nous ne travaillons plus (…) Comment ils ont inventé le chômage, l’emploi est mort, vive le travail ! « 
Maison des Métallos jusqu’au 13 novembre à 20 h sauf vendredi 11 et dimanche 13 novembre à 16 h, maisondesmetallos.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s