ADIEUX AU CHÂTEAU DE LA ROCHE GUYON 16 décembre

Voilà 11 années qu’Yves Chevallier, ancien conseiller théâtre de la DRAC Ile de France , animait cet impressionnant château fort taillé dans la roche au flanc d’une colline vertigineuse, dans ce joli village ancien. Depuis plusieurs années, un bail emphytéotique avait été signé avec la famille de la Rochefoucauld propriétaire du château, pour y développer des activités culturelles. Après ces 11 années, Yves s’en va, il laisse la direction du château à son ancienne adjointe.

Nous pénétrons dans les vastes salons après avoir gravi plusieurs volées d’escaliers. De grandes tables sont disposées pour la soirée musicale aérée par un splendide buffet en plusieurs temps, beaucoup de produits du potager que l’on cultive en bas.
Le Président rappelle l’histoire : Yves a retroussé ses manches d’abord pour résorber le déficit dès 2008, ensuite pour déployer une énergie féroce, afin d’en faire un lieu vivant : 70 manifestations dans l’année visitées par 75000 personnes ! Beaucoup de masterclass avec des artistes complices, Fédéric Révérend et Jean-Pierre Larroche parmi bien d’autres, des expositions, des tournages et les activités potagères avec une fête des plantes. Beaucoup de groupes amateurs dans le domaine du théâtre et des arts plastiques y ont partagé des moments de convivialité avec des milliers de litres de soupe et aussi de l’alcool de poire. Le château de lieu de repli, a développé des qualités de lieu d’accueil.
Yves Chevallier répond qu’il est heureux d’avoir réveillé la Belle Endormie avec L’Invention d’un Chateau et 13 semaines de vertu de Corinne Miret et Stéphane Olry entre autres. Un travail a été développé à l’hôpital avec les enfants, le Musée Éphémère s’est développé pendant 3 ans, le jardin anglais nous a fourni ses fruits.
La revue Plaisir(s) coordonnée par Christine Friedel s’est fait l’écho de toutes ces activités pendant 18 numéros.
De la musique, des tables où déguster des mets délicieux et rencontrer beaucoup d’artistes perdus de vue pour terminer cette belle soirée d’adieux ou plutôt d’au revoir, car Yves ne lâche pas la Roche Guyon où il continue d’habiter, ni le théâtre qui le travaille.

Château de la Roche-Guyon, 1 rue de l’Audience, 95780 La Roche-Guyon
http://www.chateaudelarocheguyon.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s