MADELEINE, l’amour secret de Guillaume Apollinaire, Théâtre des Déchargeurs 13 février

Adaptation et jeu Pierre Jacquemont avec Alexandrine Serre

Un amour rêvé à travers la puissance du verbe à partir d’une rencontre dans un train qui les mènent de Nice à Marseille, Guillaume Apollinaire en permission en 1916, du front de la première guerre mondiale, en retour de ses amours avec Lou. Il croise Madeleine Pagés, jeune enseignante nommée à Oran, qui doit s’embarquer pour l’Algérie. Le dialogue s’engage, d’abord très respectueux, et puis très vite , le poète engage sa puissance poétique dans un amour enflammé. Une rencontre aura lieu entre les 2 amants dans la maison familiale de Lamur en Algérie, où Madeleine enseigne, dépourvue de tout contact physique. Mais l’extase poétique partagée les anime tous deux d’un feu intense.
Assis sur des chaises devant un lutrin, les deux protagonistes nous font éprouver les brûlures de leurs amours avec une belle simplicité.

Théâtre des Déchargeurs à 18 h 30 jusqu’au 27 mars, métro Châtelet http://www.lesdechargeurs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s