À NOS ENFANTS (TRAIN FANTÔME) Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis 22 février

Écriture collective, conception et mise en scène de Nicolas Struve avec Farid Bouzenad, Adama Diop, Philippe Frecon, Gaëlle le Courtois, Dominique Parent, Stéphanie Schwarzbrod et les enfants imaginaires, Merveille, Anadyomède, Hypothèse, Ministère du Budget et Service public, Compagnie L’Oubli des cerisiers.

La compagnie créée en 1999 pour la création d’Une aventure de Svetlana Alexievitch, avait monté Ensorcelés par la mort et De la montagne et de la fin d’après la correspondance de Marina Tsvétaeva, plus de 50 représentations en France pour chaque spectacle. Elle anime de nombreux ateliers dans les lycées et collèges sur le thème de l’autoportrait. Stéphanie Schwarbrod avait créé Sacré, sucré, salé en 2012 au NEST de Thionville , repris à Roanne puis en Avignon en juillet 2014 où elle était en résidence d’écriture. Ce spectacle avait été repris au Théâtre de l’Aquarium en mars 2016 et joué en tournée une trentaine de fois.

Deux familles en vacances au bord de la mer, deux couples Junon et Massi, Daisy et René. Junon préfère regarder des films plutôt que d’aller à la plage. On assiste à un drôle d’accouchement, avec un commentaire : »Il est devenu tout à fait irresponsable d’avoir des enfants ! ». Mais sur la table de travail, ça pisse le sang partout, l’accouchée demande un cigarette, elle fume avec la sage femme. Le poupon enfin né sert de ballon, il se casse en morceaux. On appelle Merveille et Anadyomède pour partir à la plage. Sur l’écran, on voit une petite fille laper du fromage blanc…Des rapports de plus en plus étranges s’échangent entre les deux couples : « J’arrête mon travail, je pars dans la Creuse. Tu vas faire quoi, chanteur ! Je prépare un disque… ».
Ils énumèrent les courses en rigolant, balancent des cartons. Ils répètent Tartuffe. « Si je ne me regarde pas dans une glace, j’ai l’impression d’avoir 25 ans (… ) Tu m’aimes, mais de toutes façons, les enfants prendront la dureté du monde dans la figure (…) Me manquent les orangs outans, les loups, les singes, les perroquets et les éléphants !».
Cette bizarre vie de famille en vacances nous captive étrangement, mais un rôdage s’impose, impossible le jour d’une première.

Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis à 20 h jusqu’au 12 mars, du lundi au samedi, dimanche à 15 h 30, relâche mardi, Tél 01 48 13 70 00, http://www.theatregerardphilipe.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s