VERTIGES Ne me touchez pas Théâtre des Quartiers d’Ivry 27 février

Texte et mise en scène de Nasser Djemaï avec Fatima About la mère, Clémence Azincourt Mina, Zakaria Gourham Nadir, Martine Harmel la voisine, Issam Rachyq-Ahrad Hakim, Lounès Tazaïrt le père.

C’est la cinquième pièce de Nasser Djemaï, dont nous avions pu apprécier Une étoile pour Noël et Immortels et Invisibles au Théâtre 71 de Malakoff (voir ce blog).
Nasser Djemaï avait obtenu 3 nominations aux Molières ainsi que le prix Nouveau Talent Auteur de la SACD en 2014.

Une famille dans une cité dégradée de banlieue dans le sud. On voit une vieille femme aux cheveux rouges qui erre dans le salon, le père entre soutenu par sa fille. Le frère aîné vient d’arriver avec sa valise, on l’a appelé car la famille est inquiète. La mère épluche ses haricots, elle explique que la voisine silencieuse qui a perdu son mari est bien accueillie chez eux. Nadir autoritaire demande à voir le dossier du père, on lui montre une pile d’ordonnances bien peu suivies. Il veut aller à l’hôtel, on insiste pour qu’il reste dans l’appartement en désordre. La mère et la soeur qui revient de son travail à l’hôpital ne cessent d’éplucher, de ranger des piles de linge. « C’est fini les hommes, les vrais chefs de famille, c’est le grand théâtre, tout le monde se fiche de tout le monde ! ». L’aîné qui vient de rompre avec sa femme veut prendre les choses en main, remettre de l’ordre dans le dossier médical de son père qui ne parle que de rentrer au pays pour cultiver son jardin. Les piles d’ordonnances qu’on n’a jamais observées sont éparpillées sur le plateau, impossible de remettre de l’ordre.
L’hostilité entre l’aîné et ses deux cadets finit par s’estomper pendant l’agonie du père. Sur d’impressionnantes projections des montagnes du Maghreb, les rayonnages du salon basculent le père faiblit de plus en plus . Ses trois enfants l’enveloppent dans un suaire blanc, autour du corps du défunt, la famille se retrouve.
Une distribution impeccable avec des acteurs très investis dans leurs personnages.

Un spectacle à ne pas manquer au TQI jusqu’au 12 mars tél 01 43 90 11 11, http://www.theatre-quartiers.ivry.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s