BENJAMIN WALTER Théâtre de la Cité internationale 6 mars

Texte et mise en scène de Frédéric Sonntag, compagnie AsaNIsiMAsa

Benjamin Walter se présente comme une pièce de théâtre documentaire qui prétend retranscrire une expérience vécue, celle de la quête à travers l’Europe, d’un auteur disparu. Quelles traces laissons nous ? De quelles traces disposons nous pour reconstruire le passé… Tout souvenir n’est-il pas d’emblée, une trahison ou un mensonge ?

14 acteurs qui se disent amis de ce Benjamin Walter sont réunis pour rechercher ses traces. Est-ce bien lui dont il s’agit ou plutôt de Walter Benjamin, ami de Bertolt Brecht ? Ils sont réunis dans une salle de répétitions où ils tentent de reconstituer ce voyage immobile. On entend du finnois, du danois, de l’italien, des témoignages des personnes rencontrées, des voix diverses qui s’entrecroisent à l’intérieur d’une même tête. On voit des images, des projections de cartes postales et puis on finit de perdre la trace de quelqu’un qui semble n’avoir plus d’identité, en le cherchant d’Helsinki à Lisbonne. Cette errance à travers des textes de Brecht, Walter Benjamin Roberto Bolano Enrique Vila Matas, Frédéric Pajak, Charles Baudelaire…interprétée par une excellente distribution au sein de laquelle on remarque Marc Berman et Emmanuel Vérité, malgré sa durée de 3 heures 10 aéré par un entracte,nous a fascinée.

Pour un premier retour au Théâtre de la Cité Internationale depuis le départ de Nicole Gautier voilà une dizaine d’années, cette soirée est une belle réussite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s