LE TARTUFFE Théâtre de l’Épée de Bois 15 mai

Adaptation mise en scène et rôle titre Antonio Diaz-Florian

Nous sommes accueillis et servis au bar par de comédiens en costumes, maquillés de blanc céruse comme les personnages du Tartuffe à l’exception d’Elmire. En exergue du programme distribué, un extrait du Discours au Roi de Boileau : 
« Le mal est qu’en rimant, ma muse un peu légère
Nomme tout par son nom et ne saurait rien taire
C’est là ce qui fait peur aux esprits de ce temps,
Qui tout blancs au dehors, sont tout noirs au dedans. »

Dans la salle, sur un tréteau de bois, se dresse un confessionnal, porte d’entrée de tous les personnages. Une fois refermées, les jalousies peuvent dissimuler ceux qui peuvent épier la scène sans être vus. L’ensemble est monté dans une grande boîte en bois où Orgon va devoir se dissimuler pour apprendre la trahison de Tartuffe qui veut séduire Elmire tout en épousant Mariane.

Ce Tartuffe vu tant de fois dans des mises en scène parfois remarquables- celle de Planchon notamment-nous cramponne à nos sièges de bois dépourvus de dossiers, sans décrocher une minute. Les alexandrins sont mâchés clairement, et l’incarnation du personnage de Tartuffe par Antonio Diaz-Florian est terrifiante. Dissimulé sous une grande cape noire, emphatique quand il s’adresse à Orgon, il se dévoile pour tenter de séduire Mariane et Elmire. Un seul regret, celui de n’avoir pu y emmener mon petit fils, Tartuffe ne se jouant que les lundis.

Théâtre de l’Épée de Bois tél 01 48 08 18 75, http://www.epeedebois.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s