NICHT SCHLAFEN Alain Platel Ballets C de la B, MC 93 de Bobigny, 27 mai

C’est le spectacle inaugural pour la réouverture de la MC 93 de Bobigny après 3 ans de travaux , invisibles pour ceux qui l’ont beaucoup fréquentée, mais avec de réelles améliorations techniques, paraît-il…Pendant ces 3 années, la MC 93 avait multiplié des interventions dans de petits lieux avoisinants,hôpital, maisons de quartier etc… touchant un nouveau public, femmes voilées, petits enfants, qu’on ne retrouve guère dans dans cette salle…

Au centre du plateau des cadavres de chevaux, une tenture brune déchirée en fond de scène. Les 9 danseurs de déchaînent, une fille est dévêtue, on entend des coups de feu, des danses convulsives à répétition dans le silence. Il y a des affrontements violents, parfois drôles, des moments forts comme ce danseur allongé sur un cadavre qui finit par se relever après avoir été traîné à travers le plateau. Une danse des surgissements impressionnants, où l’on ne retrouve pas, malgré d’étonnantes performances des danseurs, les émotions de Let’s Op Bach, de Bernadetje ou de Tous des Indiens, créées voila une dizaine d’années. Alain Platel, paraît-il aurait voulu arrêter la danse qui l’avait rattrapé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s