LIEBMAN RENÉGAT, mon père juif et pro-palestinien MAISON DES MÉTALLOS 31 MAI

Conception, texte et interprétation Henri Liebman en collaboration pour la mise en scène David Murgia, composition musicale et interprétation Philippe Orivel

Riton Liebman a passé son enfance à Bruxelles, très jeune à 13 ans, il se présente contre l’avis de sa mère à un casting de Bertrand Blier Préparez vos mouchoirs. Il est pris et c’est le début d’une longue carrière, dont Allons z’enfants d’Yves Boisset, La tête dans le sac de Lauzier et beaucoup d’autres. Il écrit son premier spectacle Dirk le rebelle qui se joue au Théâtre de Poche et se remet à tourner au cinéma.

Entre théâtre et cinéma, il présente cette confession politico-familiale, qu’il interprète avec une belle complicité sur la musique de Philippe Orivel.
Riton Liebman raconte son enfance avec son père disparu : « 56 ans c’est jeune ! Je n’ai pas envie de vivre dans un pays où le juifs se trouvent entre eux ! » Beaucoup d’humour dans ce dialogue singulier avec le musicien qui fait résonner ses paroles.

Maison des Métallos jusqu’au 3 juin à 20 h, samedi à 19 h

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s