LADY LIBERTAD Chalon dans la rue off 21 juillet

de et par Armel B, Armel Béranger

Dans la cour de l’ancienne prison de Chalon les gens s’entassent sous le soleil, Armel place les gens longuement avec un fort accent sud-américain. Et elle plante le décor de Romeo et Juliette : « Imagine une fille du sud, des maisons en pierre, la glycine qui s’enroule sur le rosier. Imagine les familles, la guerre et la bêtise humaine ». Elle profère des injures en espagnol, joue la demande en mariage de Juliette : « je m’appelle Juliette, j’ai 14 ans. Voici le vaillant Paris »…Cassius voit Juliette dans les bras d’un très jeune homme, Armel B danse avec un spectateur, monte sur la chaise, joue plusieurs personnages avec dextérité. Juliette a choisi la fuite avec des médicaments : « Réfugiés, on y est arrivés, merci d’avoir ouvert la porte ».
Elle enlève sa perruque, perd son accent. « Je me suis mariée, j’ai un enfant ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s