CHALON DANS LA RUE 22 juillet

LE RÊVE DU PAPILLON
C’est un solo de clown blanc qui glousse. Il se défait péniblement d’une camisole de force, mange une purée. Il porte des couches, un casque blanc, a les bras bandés, il s’en débarrasse peu à peu. Dans cette cour d’école du off, nous somme plusieurs centaines entassés, difficile de trouver un sens

LA MÉCHANCETÉ

De et par Catherine Fornal

Catherine Fornal incarne Hilda Berg, une artiste thérapeute au fort accent germanique qui se guérit elle-même en donnant des conseils aux autres. « Je voudrais nous guérir de la méchanceté. La kinesthésie est une maladie neurologique rare ». Elle interprète une danse ridicule, s’enroule dans le plastique blanc du décor. « Toutes ces maladies prouvent que je suis méchante ! ». Elle se déchaîne, parle trop fort, on a du mal à la comprendre avec un début de surdité. Le spectacle est encore en devenir, ce n’est qu’un premier crash test, mais quelle actrice, elle n’a peur de rien.

RENCONTRES DE RUE.COM
Déjà vu dans un autre festival, ce spectacle de Babette Joinet et son complice fait le point sur les sites de rencontres. « Ici on applique le respect et la bienveillance ». Ils distribuent des questionnaires au public et plaisantent sur les réponses, évoquent leur union née par internet, chantent une chanson ridicule. « rencontresderue.com, c’est notre bébé !

LA NUIT UNIQUE
Une deuxième vision de cette nuit du Théâtre de l’Unité achève l’épuisement et la surprise totale devant ce spectacle vu cette fois des durs gradins de 11 h à 7 h du matin le lendemain matin où l’on peut se remonter avec un somptueux petit déjeuner servi par les acteurs. Parmi les visions étranges qui subsistent en mémoire « Laurie dit que la nuit c’est bien parce qu’elle dort ! (…) Pour Alexandre, la nuit c’est le moment où il est le plus vivant… ». Fantasio met tout en rythme « veuillez vous mettre en mode suspension, toutes les histoires que nous allons vous raconter sont des histoires vraies ». On distribue des doudous aux 200 personnes allongées dans leurs coques rouges disposées de part et d’autres du gymnase/ « La nuit unique, l’hôtel le moins cher ».
Beaucoup moins de sommeil que pendant une première nuit plus confortable, mais un épuisement salutaire et une surprise inoubliable. Il faut aller voir cette Nuit Unique si vous la croisez sur votre chemin.
info@theatredelunite.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s