UBU ROI Théâtre de l’Épée de Bois 13 juin

avec Antonio Diaz Florian, Emmanuel Georges, Graziella Lacagina, Mario Lopez, Carola Urioste, conseiller scénographique Jean-Marie Eichertn

Belle surprise que cet Ubu en marionnettes vivantes et théâtre d’ombres. Dans la jolie petite salle de l’Épée de Bois, un castelet est dressé derrière un écran. On voit une couronne en ombre que 2 personnages tentent d’attraper. Le Père et la Mère Ubu surgissent sur le plateau, revêtus de lourds manteaux et coiffés de chapkas de fourrures. La Mère Ubu tance son mari, le pressant de sortir de sa condition et de conquérir la couronne en massacrant le souverain. Derrière l’écran, les invités se pressent autour d’un poulet. « La merdre n’était pas mauvaise » affirme le Père Ubu d’abord plutôt réticent à conquérir le pouvoir. Il finit tout de même par assassiner le roi aidé par le capitaine Bordure, mais le Prince héritier Bougrelas leur échappe. On sacre Ubu Roi en ombre. Il impose une loi féroce, massacrant les nobles, les magistrats, les phynaciers. « J’ai des oneilles pour parler et une bouche pour entendre ! ». Ubu renvoie Bordure, traque le peuple pour lui faire payer 2 fois les impôts, ne veut pas lâcher d’argent pour la guerre. Il retrouve Mère Ubu et finira exécuté par Bougrelas. Interprété par 5 comédiens toniques, remarquables marionnettes vivantes qui se jouent de l’écran, cet Ubu Roi est un petit délice.

Théâtre de l’Épée de Bois à lundi 20 et 27 juin à 20 h 30
http://www.epeedebois.com, tél 01 48 08 18 75

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s